Surnommé Nônô Vola Sandoka, celui qui est désigné comme étant le cerveau du rapt d’Arnaud et Annie, a été relâché. Pourtant, il a été condamné à vie et s’était même évader de prison pendant sa détention préventive.

Libéré, délivré

Nônô Vola Sandoka a été condamné à perpétuité le 27 septembre 2017, avec 16 de ses complices pour le kidnapping d’Arnaud Ramiliarison et sa cousine Annie, qui a été tuée par ses ravisseurs à Tamatave fin 2015. Soupçonné d’être le cerveau du rapt, il a pourtant été libéré mardi en bénéficiant d’une mise en liberté provisoire en faisant appel après sa condamnation par la Cour Criminelle Ordinaire. Ainsi, il est sorti de la prison de Tsiafahy par la grande porte !

Evasion et cavale

Sous les barreaux à Ambatolampy en marge de son procès à la CCO, l’homme avait réussi à s’évader dans des conditions très louches. Comme le rappelle l’Express de Madagascar, Nônô Vola Sandoka s’est échappé avec deux de ses coaccusés dans cette affaire de Kidnapping. Le trio était ainsi absent à leur procès du 27 septembre, où ils ont écopé d’une prison à vie.

A l’audience, un mandat d’arrêt a été prononcé alors que les gendarmes les traquaient jusqu’à Tamatave. Le trio a réussi à atteindre Majunga mais les hommes de la Section des Recherches Criminelles de la gendarmerie Nationale Majungais ont réussi à les attraper !

Nônô Vola Sandoka a été incarcéré à Tsiafahy mais la Cour d’Appel a ainsi décidé de le libérer malgré son évasion, sa cavale, et sa condamnation à perpétuité.