Un rapt contre rançon a tourné court à Tsaratanàna. En se heurtant à la gendarmerie, un gang armé a été décapité. Un Kalachnikov a été pris sur le chef de l’escouade.

Du 􀀀l à retordre. Alors que les rapts contre rançon plongent le district de Tsaratanàna dans une insécurité ambiante, une escouade de ravisseurs en a eu pour son grade dans la commune rurale de Betrandraka, dans la nuit de dimanche à lundi aux alentours de 22 heures. Une femme de vingt-huit ans que les kidnappeurs allaient enlever a échappé au pire.

activement recherché, tristement connu dans les attaques à main armée, le rapt contre rançon, le braquage, le cambriolage ainsi que les attaques de véhicule et de moto, est tombé sous les balles des éléments de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Tsaratanàna.

Inquiétude ambiante
Le quidam a été abattu avec une arme de guerre entre les mains. Neutralisé lors d’une violente fusillade, il avait entre les mains un fusil d’assaut Kalachnikov lorsque les gendarmes ont eu raison de sa fougue criminelle.
Le fusil d’assaut retrouvé en sa possession était chargé. L’arme a été apportée à Maeva tanàna et saisie au siège du groupement de la gendarmerie nationale pour analyse, pour recueillir d’autres indices susceptibles de permettre aux enquêteurs de remonter de 􀀀l en aiguille à la provenance de l’arme, ou de démasquer les éventuels complices. Suite à la recrudescence d’enlèvements est enregistrés à Tsaratanàna depuis quelques mois, la gendarmerie a resserré la vis. En
saisissant le taureau par les cornes, la compagnie territoriale a intensi􀀀é les patrouilles pédestres de jour comme de nuit, pour prendre à contre-pied les attaques des bandes organisées qui opèrent la nuit. Les ravisseurs étaient en train de prendre d’assaut le foyer de la femme prise pour cible à Andranomaholy lorsque les éléments d’intervention, en train de patrouiller dans les parages ont débarqué. Un échange de coups de feu a de ce fait, éclaté. Le chef de bande, équipé d’arme de guerre a été mis hors d’état de nuire, mais ses comparses ont, pour leur part, réussi à s’évanouir dans la nature. Les gendarmes sont sur la piste des kidnappeurs en fuite.